Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Pourquoi les tueurs en série fascinent-ils ? Top 9 des tueurs en série qui ont marqué l’histoire

Les films, les séries et les histoires d’horreurs ne vous font plus peur. Les fantômes, les possessions démoniaques, les monstres et les poupées tueuses ne vous terrifient plus car vous savez pertinemment qu’ils n’existent pas don pourquoi en avoir peur ? Par contre, on frissonne toujours un peu devant un slasher movie. Des tueurs en séries qui tout le long du film vont assassiner, un par un, chaque victime (souvent des adolescents qui ont les hormones qui bouillonnent un peu trop). Halloween et vendredi 13 de John Carpenter vous fait encore frissonner ou vous fascine encore malgré les années. C’est normal, c’est des humains qui tuent d’autres êtres humains et dans notre monde, ces personnes là existent et c’est surement pour ça qu’il nous fascine. Ce sont des monstres parmi les vivants. Le plus terrifiant et le plus fascinant c’est que ça peut être n’importe qui. Peut-être que la personne à côté de vous au cinéma a tué sa femme et sa fille avant de venir. Ou encore peut-être qu’en vous avez votre voisin sortir les poubelles, il n’y avait pas que des ordures là dedans.

tueur-en-serieDe nombreux, de très nombreux, tueurs en série ont tellement marqué notre histoire qu’ils ont influencé notre pop culture. Des livres, des documentaires et même des séries leurs en sont dédiés. Ils ont inspirés de nombreux films et séries d’horreur comme americain horror story de Ryan Murphy ou encore psychose de Hitchcok. Même dans le milieu musical, des musiques sont inspirées d’eux ou de leurs massacres. Pour la chanteuse SKYND, les tueurs en série sont devenus sa marque de fabrique avec toutes ses chansons en leur « honneur » comme l’a déjà fait slayer, john 5 et blind melon.

Pourquoi les tueurs en série nous fascinent-ils ? Nous allons le voir tout de suite dans cet article dédié avec une liste non exhaustive de 9 tueurs en série qui ont marqué notre civilisation.

Ted Bundy

Theodore Rober Bundy, ou le Lady killer a été élevé par sa mère qu’il croyait être sa sœur. Bundy a tué une trentaine de femmes un peu partout aux États-Unis ressemblant toutes à son premier amour. Le plus terrifiant avec Ted, c’est que ça pourrait être n’importe qui. Il était sympa, charmant, intelligent selon les témoignages de ses voisins, de son entourage. Il avait des ambitions, des amis, des collègues comme tout le monde. Ted avait plusieurs visages, comme nous tous. On ne se comporte pas de la même manière devant notre famille, nos amis et nos collègues. Chez Ted Bundy, Ladykiller était un de ses masques.

Il y a eu de nombreux documentaires à son sujet notamment un récemment sur netflix en série avec dans le rôle de Ted Bundy : Zac Effron (ça change de High School musical).

Charles Manson

Ce tueur en série n’a tué personne. Il n’a tué personne de ses propres mains (dans ce qu’on a retrouvé de lui) mais il a fait bien pire. Il était à la tête d’une communauté en Californie qui s’appelait la famille. Les femmes de la famille étaient les esclaves sexuelles des hommes et surtout de Charly. Charles Manson voyait des messages prophétiques dans l’album blanc des beatles, qu’une guerre raciale va être déclarée, en prison il s’est fait tatouer une croix nazi sur le front…Mais son charisme a charmé des milliers d’adeptes à son délire. La famille a tenté d’assassiner le président Gérald Ford. Charles Manson est à l’origine de meurtres ignobles, notamment de l’actrice Sharon Tate, l’épouse du réalisateur Roman Polanski, enceinte de 8 mois.

On peut retrouver une référence à ce meurtre dans le film « Once upon time in Hollywood » de Quentin Tarentino. Il y a de très nombreux documentaires et livres sur ce monstre et je pense que si vous demandez à quelqu’un qui ne s’y connait pas trop en tueur, un nom de tueur, il va surement vous répondre : Charles Manson (ou un autre qu’on verra par la suite).

Mary Bell

Son histoire alimente les histoires d’horreur autour des enfants tueurs car oui, Mary Bell avait seulement 11 ans lors de son premier meurtre. Mary Flora Bell a tué deux garçons de 3 et 4 ans.

Mary Bell a seulement eu 3 livres à son sujet mais une future chanson de SKYND.

Richard Ramirez

Mon tueur en série préféré car il est beau et je trouve ça intéressant comment le physique peut être important pour être innocenté ou être une légende. Hors sujet Katherine Knight avant de tué son 3ème mari, elle battait les deux autres et vu qu’elle ressemble à la ménagère typique australienne, elle n’a pas été arrêté. Pour Richard Ramirez c’est différent car, quand il était jeune, il avait un physique de tombeur il avait beaucoup de fan, notamment de fan et ça à permis d’entretenir son culte et c’est peut être pour ça qu’on parle encore de lui.

Ricardo a été accusé de 11 viols et de 14 meurtres dans les années 1980-1990 en Californie. Ramirez avait un pentagramme satanique dans le creux de sa main gauche et droite tatoué au fer rouge. Il se prenait comme une sorte de démon.

En plus d’être aussi un titre de la chanteuse SKYND, il est un des personnages dans la saison 9 d’americain horror story 1984 et dans la saison 5 hotel. Et évidemment il y a le film et les remakes sur lui : Night Stalker. Il est très beau dans la série AHS et dans les séries américaines tout le monde est beau donc Richard Ramirez sur écran c’est le tueur idéal.

Ed Kemper

Edouard Emil Kemper III avait une mère horrible (pour ne pas être vulgaire) : Elle lui hurlait dessus tout le temps, buvait, l’humiliait et elle a la garde exclusive ! Sa sœur ainée et comme la mère : S’amuse à le noyer, le frappe,…Il vit dans un genre de paradis du trauma. Il se retrouve chez ses grands-parents où papy est sénile et mamie est comme maman. Il tue sa grand-mère et ensuite son grand-père pour pas qu’il n’est pas à affronter la mort de sa femme. Il s’est rendu à la police, il était mineur et avait un comportement exemplaire et sort de la prison psychiatrique « guérit » à 20 ans avec : 142 de Qui, 2m05 et 140kg. Il tue des auto-stoppeuses, a des relations avec leur cadavre, les démembre, il a tué sa mère, l’a décapité, a violé sa tête et à étrangler l’amie de cette dernière. Je crois qu’il n’était pas totalement « guérit »

Netflix c’est aussi emparé de cette histoire pour en faire une série. Certes il y a des livres et des documentaires sur lui mais c’est celui qui a inspirée le plus de série.

Gary Heidnik

Gary Michael Heidnik a enlevé, torturé, violé et tué 6 femmes afro-américaines dans sa cave à Philadelphie. Lors de son premier emprisonnement, lors du procès, il a écrit une note qu’il ne pouvait pas parler car Satan avait bloqué un cookie dans sa gorge et il est resté silencieux pendant 2 ans et 3 mois. Oui, oui un cookie. Satan est un pâtissier incompris.

Gary Heidnik est de nouveau une bonne musique de SKYND (je vous ai dit que j’aimais SKYND ?) mais il y a eu peu d’œuvre a son sujet.

Jim Jones

James Wayne Jones est aussi une musique de SKYND (promis c’est la dernière) et est révèrent. Il est responsable d’un des plus grand suicide de masse de l’histoire. Gourou de la secte catholique, le temple du peuple, il a convaincu tous ses fidèles à le rejoindre dans une ville créé de toute pièce au Guyana appelé « Jones Town » (un peu égocentrique le bonhomme). Aussi il disait être la réincarnation de Jésus, de bouddha et de Lénine (Il aurait pu rajouter Mickey, ça aurait fait plaisir aux gosses). Plus de 900 personnes sont suicidé car un journaliste s’est fait tué sur place pour savoir ce qui se passé dont 300 enfants. Certains ce sont empoisonnées d’autres ce sont pris des coups de feux, je ne pense que tout le monde voulait boire ce délicieux jus d’orange au cyanure.

En plus d’être une chouette musique, il y a eu de nombreux films sur Jim Jones dont un produit par, je vous le donne en mille, Netflix !

Jack l’éventreur

Le tueur en série le plus connu de tout les temps. En 1888 à Whitechappel au Royaume Unis, le quartier le plus mal famé de Londres, 5 prostituées sont retrouvées mortes la gorges tranchées. Les journaux de l’époque attribut ces crimes à certains Jack l’éventreur (Jacky pour les intimes) et la police et les médias reçoivent des lettres signées de ce pseudonyme (Jack l’éventreur pas Jacky). A moins d’un miracle, on ne sera jamais qui a été Jack l’éventreur. Les crimes étaient fréquents dans ce quartier et à cette époque. Les meurtres ont pris une importance démesurée car c’était habituel et ça pouvait être n’importe qui. Rien n’affirme avec certitudes que ces meurtres ont été commis par un seul homme. C’est le tueur en série le connu du monde mais c’est surement une légende.

De nombreux ouvrages posent des hypothèses mais rien n’est sûr. Pour parler série, il y a un clin d’œil à l’histoire de notre petit Jacky dans Doctor Who ! et dans le manga Black Butler.

Tueur du zodiaque

Lui, contrairement à Jack, on sait qu’il existe mais on ne s’est pas qui sait et il est peut être toujours vivant. On est sûr qu’il a commis 5 meurtres mais lui en revendique 37 dans les années 1960-1970.

Lui est connu justement pour les différentes œuvres de fictions sur sa vie et les différents messages qu’il envoyait à la police signé d’une croix celtique. Il voulait qu’on fasse des films et des livres sur lui, il voulait que la police affiche ces énigmes à dans la presse américaine…Et il a eu tous ce qu’il voulait.

Pour conclure, les tueurs en série ne sont clairement pas des exemples à suivre et ce n’est pas un choix de carrière très stable, qu’on se le dise. C’est importyant d’avoir des passes temps mais il ne faut pas tuer des gens. Mais ce qui est fascinant c’est qu’eux sont passés à l’acte et que ça peut être n’importe qui. Ce qui ne va pas dans notre monde nous fait peur et c’est pour ça que l’industrie de l’art, du cinéma, etc s’inspire des tueurs en séries pour nous faire peur mais aussi des catastrophes naturels, de l’histoire de notre civilisation.

Evidemment j’aurai pu parler de John Wayne Gacy, de Dahmer, BTK ou encore Ed Gein qui a inspiré Buffalo Bill dans le silence de agneaux, Leather face dans massacre à la tronçonneuse et Norman Bates de psychose. Je vous invite à vous pencher, à vos risques et péril, sur le sujet des tueurs en série. Ayez l’estomac bien accroché.

Vairac Léna 1MKT

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.