Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Les sept merveilles du monde antique

Nous avons souvent entendu parler des sept merveilles du monde. Mais quelles sont-elles ? Méritent elles vraiment ce titre prestigieux ? Je vais vous présenter ici ces célèbres merveilles du monde.

À savoir sur les sept merveilles du monde

Contrairement aux nouvelles merveilles du monde, ce sont des œuvres d’art et architecturales qui ont été pour la plupart, détruites par le temps. Beaucoup de monuments tels que des temples, et d’autres édifices ont été créés à cette époque de l’histoire dans les différentes civilisations. Avec les moyens de l’époque, il est difficile d’imaginer comment ils ont pu mettre sur pieds des monuments de telles envergures. Mis à part la pyramide de Khéops, toutes ces merveilles ont été détruites à cause d’incendies, de tremblements de terre etc…. Nous n’avons que des dessins et des témoignages et les fouilles archéologiques pour nous rendre compte de la grandeur et de la splendeur de ces œuvres qui sont de nos jours, un mystère.

Découvrons ensemble les merveilles du monde antique !

En voici la liste :

La pyramide de Khéops à Gizeh

merveilles-du-mondeLes pyramides de Gizeh sont connues pour être extraordinaires. Tout le monde sait que l’Égypte est connue pour ces pyramides et c’est la seule merveille encore existante. Nous pouvons la retrouver dans la ville de Gizeh comme les autres pyramides. Il s’agit d’un grand monument qui mesurait environs 150 mètres de hauteur à l’antiquité. Elle a quatre cotés de 230 mètres. Les ravages du temps l’on rendue un peu moins haute, mais elle n’en est pas moins impressionnante. C’est le monument Égyptien le plus important. C’est la seule merveille du monde que vous pouvez encore visiter.

Les jardins suspendus de Babylone

C’est un ensemble de jardin qui était situé à Babylone, l’Irak actuelle. Les espères doute que ces jardins aient un jour existé car il est assez difficile d’en trouver la trace, une preuve de leur existence. En effet, de nombreuses fouilles archéologiques ont été effectuées de ce côté du monde et aucune preuve de ces jardins n’a été trouvée. Les seules mentions que nous avons nous viennent d’anciens auteurs grecs dont la légitimité est discutable.

Cela dit, il n’est pas impossible que les archéologues cherchent au mauvais endroit, c’est la théorie défendue par certains historiens. Selon eux, ces fameux jardins pourraient être en fait dans la ville de Ninive. Ville qui fut autrefois mise en opposition avec Babylone. Certaines confusions sont parfois faites entre ces deux villes voisines.

Mais quelle serait son histoire ?

Le roi de Babylone Nabuchodonosor 2, décide de les faire construire, en plus de nombreux autres monuments. Les Jardins ont été construits en cadeau pour son épouse car elle venait d’un endroit ou il y avait plus de verdure et était quelques peut déprimée de vivre dans un désert.

Mais nous n’avons aucune idée de la raison pour laquelle ils ont été détruits s’ils existaient réellement. Difficile d’y croire vraiment avec le peu d’informations que nous avons.

La statue chryséléphantine de Zeus à Olympie

Conçue par le sculpteur athénien Phidias qui a fait une véritable prouesse. Cette statue en or et ivoire est partie en fumée. Elle représentait Zeus sur son trône. Avec un rameau d’olivier en guise de couronne et il tenait à la mains droite une statue de Niké qui était la représentation de la victoire et son sceptre avec un aigle dans la main gauche. Elle mesurait environ 12 mètres. Elle a aujourd’hui disparue mais nous avons des preuves de son existence.

Elle a été créée car, Olympie était la ville qui accueillait les jeux olympiques. Étant le centre culturel de la Grèce au quatrième siècle AJC, et étant également sous la protection du dieu grecque Zeus, la décision a été prise de créer une statue de lui gigantesque à son image. Elle fut installée dans un temple qui lui était consacré. Le but était de glorifier Zeus et de le prier pour qu’il protège la ville et que celle-ci continue à prospérer.

Le temple d’Artémis à Éphèse

Œuvre architecturale érigée par Théodore de Samos, Ctésiphon et métagenèse. Ce temple fut créé pour la déesse de la chasse, Artémis. Ses vestiges ont été retrouvés en Turquie, près de la ville d’Izmir. Ce temple à été la première banque car les gens pouvaient déposer de l’argent pour le reprendre plus tar tout en payant des intérêts.

Elle a été détruite une première fois en l’an 356 an- avant jésus christ par un certain Érostrate dont la seule motivation était de devenir connu. Il a été restauré quelques année plus tard mais suite à plusieurs évènements, elle fut détruite encore une fois et elle ne sera jamais rénovée.

Le tombeau de Mausole d’Halicarnasse

Situé dans la ville de Bodrum en Turquie, ce tombeau a été construit pour la dépouille de Mausole, gouverneur et dirigeant du royaume de Carie. Les pierre de ce tombeau ont été réutilisés pour construire un château, puis au quinzième siècle, il a été définitivement détruit.

Il n’est ni aussi grand ni aussi impressionnant que les autres merveilles mais il est unique et était la principale œuvre architecturale de la ville à cette époque.

Les preuves que nous avons-nous permettre d’être sûr presqu’à 100% de la présentation du monument. Voici quelques éléments :

  • Le tombeau était de 13 mètres
  • La colonnade était de 12 mètres
  • Le toit était de 12 mètres
  • Le quadrige de 6 mètres
  • Le tombeau de l’empereur et de sa femme étaient au milieu

Il faisait 125 mètres de long et 11 mètres de haut. Il était orné de statues et de hauts reliefs.

Le colosse de Rhode

Statue en bronze énorme représentant le dieu du soleil, Elios. Elle a été construite en bronze. La construction a duré 12 ans et a été entreprise par le sculpteur Charès de Lindos, le même sculpteur qui a construit la statue de Zeus. Elle fut détruite 60 ans plus tard à Rhode car elle était trop fragile pour tenir plus longtemps. Un tremblement de terre à été suffisant pour sa destruction.

Elle représentait Elio, une torche en main, et une couronne représentant des rayons de soleil sur la tête. Elle mesurait 32 mètres de hauteur.

Les raisons qui ont poussés à la construction de cette œuvre est non seulement la religion mais aussi le prestige.

Le phare d’Alexandrie

Le dernière et la plus récente des 7 merveilles. Construite à Alexandrie, une ville portuaire d’une grande importance à l’époque plus précisément sur l’île de Pharos. C’était aussi la ville du savoir, de la science et de l’art. des scientifiques ont fait d’énormes découvertes.

Il a été construit tout d’abord pour des raisons pratiques, car la ville avait besoin d’un phare. Mais aussi pour le prestige. Il n’était pas facile à l’époque de construire un phare. Le fait d’en construire un venait conforter l’idée qu’Alexandrie est parmi les plus prestigieuse des villes d’Egypte. Il a été construit en pierre calcaire

L’identité de l’architecte qui a construit ce monument n’est pas confirmée .

Le phare d’Alexandrie mesurait 135 mètres de haut et était composé de trois étages. Au premier étage qui était de forme octogonale il y avait des pièces destinées aux personnes charger d’allumer le feu au sommet du phare. Le deuxième étage était d’une hauteur de 34 mètres et aussi de forme octogonale. Et le troisième étage était de forme cylindrique et ne mesurait que neuf mètres de haut.

Au sommet, il y avait une statue qui représentait le dieu grecque de l’antiquité, Zeus.

Il a été détruit par un tremblement de terre en 1303. N’ayant pas reçu les rénovations dont il avait besoins et étant laissé à l’abandon, le phare d’Alexandrie à été fragilisé et n’a pas supporté le choc d’un tremblement de terre. Les vestiges du phare sont à ce jour engloutis dans la mer.

D’autres merveilles ?

Il existe une autre liste de merveilles du monde qui n’ont pas été toutes détruites. Ce classement a été officialisé à Lisbonne par un vote en 2007.

  • La grande muraille de Chine qui est le seul monument créer par l’homme visible sur une carte. Il n’a pas été construit en une fois mais par petit morceau qu’on a lié ensemble au fur et à mesure du temps.
  • Pétra en Jordanie qui est une ancienne citée et qui est actuellement la principale attraction touristique en Jordanie.
  • Le christ rédempteur à Rio de Janeiro, c’est une représentation du christ qui domine la ville. Il est au brésil ce que la statue de la liberté est à l’Amérique
  • Le Machu Picchu au Pérou est comme Pétra en Jordanie, une ancienne citée.
  • Le Chichén itza au Mexique est une ancienne ville maya
  • Le colisée à Rome en Italie. Équivalent d’un stade de foot de nos jours. C’est la que se déroulaient les combats de gladiateurs. Il a été en partie détruit. Si vous le visitez vous verrez directement le sous-sol ou étaient caché les gladiateurs et certaines bêtes sauvages.
  • Le Taj Mahal en Inde, bâtiment qui a peut-être inspiré le palais de la princesse Jasmine dans Aladin. C’est un empereur mongole qui le fait construire suite à la mort de sa femme en sa mémoire.

Auteur : Siham Hassoun

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.