Envoi
User Review
0 (0 votes)

Autour de nous, on connaît généralement tous des personnes dyslexiques dans notre famille, amie ou au travail sans vraiment les comprendre. Mais qu’est-ce réellement ; un trouble ou une maladie ? Une personne dyslexique est-elle atteinte d’un handicap ou d’une richesse ?

Qu’est-ce que la dyslexie ?

Tout d’abord définissons le terme. « La dyslexie est un dysfonctionnement cérébral ou psychique ayant des répercussions sur l’écriture et le langage, et conduisant à une inversion des données. Elle touche environ 10% de la population, et elle touche plus facilement les garçons que les filles. Ce sont davantage les gauchers les plus touchés.  » (https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/1746-dyslexie-definition-causes-et-symptomes) Premièrement, une personne atteinte de dyslexie n’est pas considérée comme une personne malade mais bien comme quelqu’un ayant un trouble d’apprentissage qui est durable et qui, en conséquence, ne peut être guéri ou réparé. Il existe trois catégories de personnes dyslexiques. On les détermine de cette manière;

  • Les dyslexiques phonologiques1ou difficulté sonore : ils sont reconnaissables par des difficultés à mentionner le son des lettres et à associer les lettres en syllabes en les regroupant.
  • Les dyslexiques de surface qui ont des difficultés à s’exprimer : ils sont reconnaissables par leur manière de lire très lentement et des difficultés à faire  une image visuelle d’un mot donné.
  • Les dyslexiques combinés: représentant les dyslexiques qui montrent à la fois des erreurs de vision et en même temps des erreurs phonologiques.

La dyslexie : des troubles mais beaucoup de richesses

Habituellement, les individus qui éprouvent des troubles d’apprentissage ont une intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne. De manière générale, il y a un écart entre le potentiel de l’individu et ses réalisations faites. Pour cette raison, les troubles d’apprentissage sont appelés «  handicaps cachés  » : l’individu semble parfaitement  » ordinaire  » et parait être une personne très intelligente, mais peut être inapte à illustrer le niveau de compétences attendu d’une personne du même âge.

Les différents troubles de la dyslexie

  • Une insuffisance de la mémoire à court terme et de la mémoire à long terme.

L’individu atteint de dyslexie connaît des difficultés à mémoriser à partir du moment où la mémoire à court terme est sollicitée. Cette mémoire à court terme est utilisée dans de nombreux cas comme pour la lecture, le raisonnement et la résolution de problèmes. De cette manière, il ne parvient pas à atteindre automatiquement à son lexique interne, pour se rappeler la représentation graphique du mot et la reconduire en mémoire immédiate. En conséquence, écrire sans faute d’orthographe, se rappeler des règles de grammaire ou des tables de multiplication, ou encore parler oralement avec  exactitude deviennent des tâches ardues pour l’individu.

  • Un manque d’organisation spatiale

L’individu peut mêler nettement la gauche et la droite. Les conceptions; haut-bas, en avant et en arrière peuvent être altérées. C’est pour cela que lorsqu’il lit un texte, il s’égare sans difficulté au bout de la ligne. Donc, il peut montrer des difficultés à se repérer dans l’espace, à retrouver sa route.

  • Un manque de repères dans le temps

L’individu peut rencontrer une complexité dans la gestion du temps : il arrive durement à utiliser un calendrier pour se repérer dans les jours, les mois, les années ou par exemple préparer un devoir dans le temps qui lui est donné.

  • Une difficulté de concentration, une lenteur et une fatigabilité2

L’individu doit faire un tel effort de concentration en ce qui concerne la lecture, l’écriture et l’orthographe qu’il finit par se fatiguer et se déconcentrer, tellement il a perdu d’énergie en chemin. De même il prend plus de temps pour un même travail ou exercices d’écriture ou de lecture que les autres individus.

Les qualités des dyslexiques

  • Une intuition très développée

L’individu prend plus facilement conscience des indications qui parviennent  à sa conscience au moment où on en a besoin, par exemple dans les ressources humaines.

  • Contrôle mental de l’espace

L’individu dyslexique pense souvent en images, ce qui favorise ses habiletés multidimensionnelles. « Les dyslexiques posséderais des facilités de perception et d’attention dans l’espace plus grande par rapport au non-dyslexiques »

  • La curiosité

L’individu dyslexique se montre généralement plus curieux que la majorité des individus car leur conscience est constamment en éveil et prend en compte tout l’environnement autour de lui.

  • Une imagination et une créativité très grande

Il possède une imagination et une créativité très vives et très intéressantes pour certains métiers et pour les employeurs recherchant ce genre de profil. Cette imagination lui permet de penser et de donner vie à des choses qui n’existaient pas. C’est ce qui lui permet d’être généralement fort et d’avoir un talent pour tout ce qui est du domaine musical, théâtral, mécanique, sportif, dans la construction, le business, le design…

Le trouble de dyslexie n’est pas un frein pour la réussite

Les individus ayant des troubles d’apprentissage peuvent aussi réussir au travail, à l’école ou devenir des personnes importantes. Plusieurs personnages dyslexiques ont marqué l’histoire, malgré leur dyslexie, telles que Albert Einstein, Leonard de Vinci, Thomas Edison Gu, Steven Spielberg, Gustave Flaubert, Agatha Christie, Hans Christian, Winston Churchill,  Johnny Halliday, Tom Cruise, …

Lexique

  • Phonologique : ensemble des principes ou règles déterminant les systèmes de sons dans telle ou telle langue naturelle.
  • Fatigabilité : Propension plus ou moins grande à être fatigué

Auteur : Daniel RAMPELLO

Email

0 Comments

Leave a Comment