Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Survivalisme : Perdu dans la nature ? Comment faire pour survivre ?

En ces temps troublés, il est normal de vouloir se préparer au pire. Crise mondiale, guerre civile, apprendre à survivre dans la nature s’avère indispensable. Cet article vous présentera une ébauche du survivalisme.

En quoi consistent les techniques de survivalisme ? 

survivalismeLe survivalisme nous invite à faire un retour sur ce que nos ancêtres faisaient le mieux. De nos jours, une grande partie de l’humanité a perdu l’utilité de son instinct de survie. Beaucoup ont du mal à faire face à des situations nouvelles ou stressantes. La plupart des gens pensent qu’il est impossible de passer au-dessus de situations qui apparaissent désespérer. C’est une idée qui est totalement fausse. 

Il faut apprendre de la nature, ouvrir les yeux et voir que l’essentiel est devant vous. Les notions les plus importantes sont les suivantes : trouver de quoi vous nourrir, de quoi boire, construisez-vous un abri et ne vous perdez pas. Avec quelques techniques basiques et un mental d’acier, vous serez capable de vous débrouiller dans des situations difficiles.

En effet, la plus grosse partie de la survie relève du mental. Il vous faudra de l’entraînement pour arriver dans un état ou vous serez parfaitement en harmonie avec votre esprit. Survivre est une activité éprouvante autant physiquement que mentalement. C’est l’idéal si votre objectif est d’évoluer. Faire un stage de survie est une bonne façon d’apprendre à utiliser un kit de survie en milieu hostile. Gourde, réchaud, couverture, pierre à feu, ou encore une boussole. 

La survie est étroitement en lien avec la génétique. Notre instinct de survie est un héritage de la mémoire génétique qui nous a été transmis par nos ancêtres. Leurs buts étant d’assurer leurs descendances et de permettre à l’espèce de se reproduire.

Pourquoi apprendre à survivre ? 

Se préparer au pire 

Les techniques de survie vous permettront d’affronter les pires situations et de faire face au stress tout en gardant votre sang-froid afin de vous en sortir. L’utilité de la survie n’a qu’une seule limite, votre imagination. Situation de crise, accident d’avion, guerre civile. Le besoin de fuir un danger se fera ressentir et vous vous retrouverez peut-être seul dans les bois. Toutes ces techniques se trouveront alors vraiment utiles en milieu naturel. 

Apprendre à se sortir de toutes situations 

 Le but principal des notions de survie de vous rendre parfaitement autonome, d’apprendre à vous débrouiller et de vous faire reprendre conscience de vos véritables besoins. Tout cela vous permettra de vous sortir de toutes sortes de crises. Savoir utiliser un couteau, profiter d’un bivouac, utiliser une couverture de survie ou encore pouvoir pister un sentier de randonnée en forêt. L’apprentissage pratique de la survie est également un moyen très efficace pour vous couper du monde actif. Vous pourrez entrer en contact avec la nature et complètement vous déconnecter. Dans une société ultra-connectée, être dans un lieu où il n’y a ni réseau ni moyen de communiquer s’avère être une méthode parfaite pour vous libérer l’esprit.

Revenir à l’essentiel 

Pour survivre, tous les éléments accessoires de notre quotidien sont inutiles. C’est une évidence pour vous. Voici les véritables besoins de l’Homme :

Nous avons besoin de nous orienter pour pouvoir fuir un lieu ou une situation dangereuse. Savoir construire un abri hors de portée afin d’être en sécurité. Allumer un feu pour se réchauffer, faire fuir les animaux sauvages et faire cuire ses aliments.

Se nourrir et s’hydrater 

Pour se sustenter, il faut savoir reconnaître ce qui est comestible de ce qui ne l’est pas, apprendre à chasser et pêcher. Pour s’abreuver, il faudra pouvoir trouver de l’eau et apprendre à la purifier.

Se reposer 

Il est primordial d’être capable de trouver un abri ou de le construire afin de se sentir en sécurité. Cela vous permettra de pouvoir dormir et de vous reposer.

Se soigner 

Il faudra aussi apprendre à gérer votre énergie, savoir effectuer les premiers soins et reconnaître les plantes qui soignent. N’hésitez pas à faire une formation de secourisme, car ce sera toujours utile.

Comment se diriger ? 

Retrouver votre chemin et maintenir votre direction à l’aide du vent et des nuages est une tactique qui peut s’avérer imprécise. Heureusement, il existe des indices dans presque tous les environnements sur Terre. Veillez donc à rester attentif, les éléments autour de vous pourront vous donner des indices capitaux si vous avez des bases de navigation. Cette technique devient primordiale si le soleil ou les étoiles ne sont pas disposés à vous aider.

Le vent est assez versatile. Effectivement, il peut souffler de n’importe quelle direction, n’importe quel jour. La meilleure stratégie à adopter face à ce comportement est d’observer les jours précédents, et de noter les tendances majoritaires. Cette technique est adaptable au monde entier. Veillez à toujours connaître les tendances qui prévalent dans tout nouvel environnement où vous mettrez les pieds.

Une fois votre direction trouvée, le vent sera votre plus grand allié pour maintenir la direction de manière extrêmement précise. Le vent se déplace pendant la journée, mais cette variance reste de faible intensité. À moins bien sûr, que les conditions météorologiques changent de façon radicale. Il ne sert à rien d’attendre d’avoir perdu votre chemin pour vous intéresser au vent et aux nuages, il sera déjà trop tard. Par contre, si vous commencez votre périple en étant attentif, les éléments de la nature vous aideront quand vous en aurez besoin.

Comment trouver de quoi s’abreuver ? 

L’hydratation est primordiale pour votre survie. Chaque activité que vous entamerez dans le but de survivre sera épuisante, vous abreuver est donc très important. C’est pourquoi il vous faut connaître les bonnes techniques. Savoir comment localiser les sources d’eau, utiliser la nature comme guide, ou pouvoir filtrer l’eau correctement.

Trouver de l’eau dans la nature 

Utilisez une bâche propre pour recueillir l’eau de pluie, ce sera sans aucun doute la meilleure source d’eau douce que vous trouverez. Les plantes sont aussi une autre source. Récoltez l’eau s’écoulant des branches feuillues d’une plante non toxique. Au fur et à mesure, la plante transpirera de l’eau qui s’accumulera dans votre contenant. Les animaux doivent également s’abreuver, ils savent donc où se trouve la source la plus proche. Cherchez-les et suivez leurs pistes. Remontez la source pour recueillir l’eau et veillez à la faire bouillir avant de la boire afin de tuer tout parasite.

Creuser pour trouver de l’eau 

Si votre seule source d’eau est une flaque boueuse, pas d’inquiétude, il est toujours possible de filtrer et purifier l’eau. Creusez un trou assez grand pour une dizaine de litres d’eau à côté de votre zone boueuse. Ensuite, tapissez le fond et les côtés de votre puits de fortune avec des pierres l’eau pour que l’eau ne soit pas crasseuse. L’eau s’infiltrera dans le sol, se purifiera et finira sa course dans votre puits finissant par remplir le trou. Veillez à toujours purifier votre eau en la faisant bouillir.

Porter à ébullition 

L’eau d’une rivière ruisselante peut paraître propre. Malheureusement, il y a de fortes chances qu’elle contienne des parasites invisibles. Préservez votre santé en faisant toujours bouillir l’eau que vous récolterez dans la nature afin de la purifier. Une exposition à l’ébullition d’une durée de 10 minutes sera suffisante.

Construire un système de filtration de l’eau

L’eau récoltée dans la nature doit être filtrée puis purifiée afin d’éliminer les impuretés et d’éliminer les bactéries ou les parasites avant de l’utiliser. Une des méthodes les plus simples pour filtrer l’eau consiste à la faire passer à travers plusieurs couches de filtrage et de purification. Premièrement, une couche d’herbe ou de gravier pour enlever les débris, ensuite, une couche de sable pour filtrer la saleté. Et finalement, une couche de charbon de bois pour retirer certaines bactéries ou produits chimiques. Pour procéder, utiliser une bouteille en plastique, il vous suffit de couper le fond et de la retourner. Vous pouvez maintenant la remplir avec les couches appropriées et verser lentement de l’eau. Les rayons UV 

Le soleil purifie l’eau grâce à ses rayons UV, ces derniers tuent plus de 90 % des agents pathogènes présents dans l’eau. Cette méthode désinfection est simple et efficace pour purifier l’eau avec les moyens du bord. Versez votre eau dans une bouteille en plastique, que vous avez filtrée au préalable et placez-la face au soleil pendant 6 heures au minimum.

Fabriquer son logis

Allumer un feu de camp

Le feu est essentiel à votre survie, que ce soit sur une île déserte ou dans la nature. Il est indispensable pour la cuisson de vos aliments, sa chaleur vous permettra de vous réchauffer. Il pourra éloigner les prédateurs potentiels ou avertir les autorités pour un éventuel sauvetage. Vous l’avez bien compris, le feu est l’un des éléments nécessaires pour survivre. Il est préférable d’établir votre campement autour du feu. Voici différentes méthodes pour allumer un feu.

L’amadou 

L’amadou représente toutes les matières facilement inflammables utilisées en premier pour votre feu. Par exemple, l’herbe sèche, des copeaux de bois, du papier ou encore de la paille. Votre amadou doit être sec, c’est primordial pour ne pas avoir de problèmes. Veillez à le transporter dans un compartiment étanche. Par exemple, avec votre sac de couchage ou avec votre matériel de survie sec. Un inflammable n’est pas toujours à dénicher, préserver les dés que vous en trouverez.

L’allume-feu 

L’allume-feu vous permettra d’allumer des feux rapidement et en toute circonstance. Il aidera l’amadou à développer sa flamme, ce qui fera brûler le combustible principal. Il est conseillé d’utiliser des branches mortes au lieu de bois ramasser au sol qui sont assez souvent humides.

Le combustible 

Par convention, on dit que plus le bois est lourd, plus il vous donnera de la chaleur. Lorsque votre feu commencera, utilisez en priorité du bois mort, une fois qu’il aura bien pris vous pourrez brûler du bois plus frais. Il est important de savoir que les bois durs brûleront plus longtemps et pourront même durer toute une nuit. Les bois tendres quant à eux brûleront beaucoup plus vite. Le bois humide aura tout de même une utilité, car il pourra être utilisé pour faire de la fumée et ainsi éloigner tout insecte parasite. Pouvoir faire du feu en pleine nature, sans allumettes, trouver des nourritures comestibles dans les plantes sauvages est indispensable pour survivre.

 

Auteur : Marwane El Boubsi

 

Comments are closed.