Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

L’histoire de Apple, la marque à la pomme et de Steve Jobs

Tout le monde connait le géant Apple, peu importe si vous aimez ou pas, vous connaissez cette marque qui est de plus en plus présente dans la société. Vous la connaissez et vous connaissez aussi son créateur Steve Jobs, mais connaissez-vous réellement son histoire ?

Nous vivons dans une société hyper connectée où la technologie est omniprésente, pour être dans le coup, la société vous pousse à être à la pointe des dernières technologies. Si vous n’avez pas de smartphone ou si vous n’êtes pas sur les derniers réseaux sociaux, vous êtes considérés comme has Bean. Et Apple l’a bien compris il y a déjà de cela plus de 40 ans.

L’histoire des 2 Steve

Beaucoup pensent que Steve Jobs et LE fondateur d’Apple. Cependant, Steve est l’un des cofondateurs d’Apple, il existe aussi Steve Wozniak ! Ces 2 hommes nés en Californie sont à l’origine même de l’idée Apple.

Tout commence, en 1971, lorsque Steve Wozniak et Steve Jobs se rencontrent. Ce ne sont alors encore que 2 étudiants qui sont tous 2 passionnés par l’informatique. Leur collaboration commence avec un dispositif appelé la Blue Box. Ce dernier permet de téléphoner gratuitement en ne passant pas par des opérateurs téléphoniques. Vous l’aurez compris, à l’époque ce n’était pas trop légal. Et pourtant, ils réussissent quand même à vendre 200 exemplaires à 150$ la Blue Box. Pas mal pour un premier projet non ?!

 

En 1973, les 2 amis essayent de trouver l’emploi de leurs rêves. Wozniak rejoint donc HP et Jobs, quant à lui, se fait embaucher chez Atari qui font partis des plus célèbres développeurs de jeux-vidéo. Ils laissent alors tomber leurs études. C’est ainsi que ces 2 futurs milliardaires accumulent une expérience précieuse au sein d’un univers high-tech. En 1975, tous 2 vont s’intéresser de plus près à la conception d’ordinateurs. A l’époque, il n’existe que 2 processeurs sur le marché et ils sont bien trop chers pour se lancer. Cependant, Wozniak à découvert un processeur commercialisé pour seulement 20$. Wozniak finit donc par se lancer dans la conception d’une machine construite autour de cette puce, en 1976, l’ordinateur est au point. Aux yeux de Steve Jobs, un tel engin à un véritable potentiel commercial. Malheureusement (ou tant mieux) ni Atari, ni HP ne veulent en entendre parler. Les 2 Steve décident de fonder leur propre société indépendante. Il engage alors Ronald Wayne, un collègue et ami de Steve Jobs, afin d’arbitrer en cas de désaccord. C’est alors à ce moment-là que l’histoire commence réellement.

L’histoire d’Apple

C’est donc avec leur premier ordinateur, l’Apple I, que l’histoire commence. C’est bien ils ont un produit mais le problème c’est de trouver des clients. C’est alors que Steve Jobs prend contact avec le gérant d’un magasin d’électronique (un des rares à l’époque) pour présenter leur fameux Apple I. Le gérant prendra alors 50 unités à 500$ pièce (soit 25 000$ en tout). Ils acceptent l’offre et vont alors prendre contact avec Cramer Electronics pour commander toutes les pièces qui faut. Au moment de payer (15 000$), Steve Jobs évoque la commande faite par le gérant du magasin. Après quelques vérifications, le fournisseur accepte de le laisser partir avec ses pièces mais impose un délai de 30 jours pour régler la note. C’est alors que Ronald Wayne va céder ses parts de 10% car ce dernier pense que tout cela est trop risqué pour lui.

logo magasin Apple

Mais c’est en 1977 que tout va se bousculer pour cette start-up avec Mike Markkula qui devient le premier actionnaire de Apple Computers en investissant 250 000$. La même année l’Apple II (considéré comme le premier ordinateur Apple) sort et rencontre un énorme succès ! Depuis, Steve Jobs et Steve Wozniak préparent l’arrivée d’Apple Lisa, d’Apple III et du Macintosh. L’Apple III est sorti en 1980 et est un véritable échec tout comme l’Apple Lisa. Malgré cela, Apple entre en bourse le 12 décembre 1980. Jobs possède, alors, 7,8 millions de dollars tandis que le co-fondateur, Wozniak, 4 millions. Devenus millionnaires, l’introduction a été couronnée de succès.

Le célèbre Macintosh a, quant à lui, été lancé en 1984 lors d’une publicité lors du grand Super Bowl, c’est alors la commercialisation des premiers ordinateurs grand public. En 1985, la direction explose, alors que le CEO John Sculley pense que le Macintosh ne pourra pas concurrencer IBM, il retire la présidence du conseil d’administration à Steve Jobs. Il démissionne et vend un bon nombre d’actions quelques mois après le départ de Steve Wozniak, cofondateur, qui a perdu tout espoir.

Le succès de Steve Jobs

De 1985 à 1997, Apple va de mal en pis, toutes les idées n’aboutissent pas à un succès commercial . Ce n’est que 10 ans plus tard, lorsque l’entreprise est au plus bas que Steve Jobs revient dans la partie suite au rachat de sa société NEXT, spécialisé dans la création de software, qui donnera lieu à la création de Mac OS X. Il devient alors PDG d’Apple. Il crée alors l’iMac, un design sympa et coloré, les ventes repartent. Suivi du premier ordinateur portable, l’iBook, avec un interface graphique simple et un design toujours aussi coloré. Ce nouveau produit est vendu pour 1 599 dollars et était équipé d’un écran de 12 pouces.

A partir de 2001, Steve Jobs multiplie les lancements (keynote). C’est aussi la création des chaines de boutiques Apple plus connues sous le nom d’Apple Store. Ce qui a fait la force et le succès d’Apple, c’est que chaque produit est amélioré. Apple a 3 grosses branches (Mac, iPad, iPhone) là-dedans vous aurez des Macbook pro, Macbook Air ou Mac mini, des iPad pro, iPad air ou encore iPad mini, des iPhone XS ou iPhone XR. Tous ont une spécificité, certains auront Touch iD, d’autre Face iD, la recharge se fera pour certains via un câble Lightning ou par Usb-c. Les mise à jour iOS vous permettront d’avoir de nouvelles fonctionnalités et la dernière version du système d’exploitation. C’est comme ça qu’Apple est arrivé à créer « l’esprit Apple ». Cependant Apple n’offre pas que des produits, il offre également des services tel que Apple TV, Facetime, Apple Pay, Safari…

Steve voulait créer une marque ou tous les appareils soient connectés entre eux et que ces appareils se fondent dans la décoration et même que ces derniers soient des objets de décoration. Les produits Apple sont ceux qui se démarquent le plus même dans le langage. On utilisera le mot ordinateur, téléphone, tablette ou encore montre connectée sauf si c’est Apple. On parlera alors de Mac, d’iPhone, d’iPad ou d’Apple Watch. C’est un peu l’objectif de toutes marques d’être à ce point ancrées dans l’inconscient collectif. Ce qui expliquerait pourquoi à chaque nouvel iPhone il y a des heures de files devant les Stores malgré le prix de l’iPhone parfois exorbitant.

En 2007, les profits de l’entreprise californienne étaient de 5 milliards de dollars en 2007. En 2018, Apple annonce ses résultats trimestriels annonçant ainsi un chiffre d’affaire de 53 milliards de dollars en 2018. Le 2 août 2018, Apple est la première société à franchir la barre des 1 000 milliards de capitalisation boursière suivie de près par Amazon et Microsoft.

Il existe un biopic retraçant la vie de Steve Jobs, sorti en 2005, réalisé par Fassbender et racontant que Steve Jobs avait un caractère difficile et parfois incontrôlable.

Localisation

Le siège social d’Apple est situé en plein centre de la Silicon Valley au 1 Infinite loop à Cupertino (en Californie). Ce campus Apple contient 6 bâtiments et a été construit en 1993. En 2006, Apple décide de construire un 2ème campus, The Apple Park à 1,6km d’Infinite Loop.

Malheureusement, Steve Jobs n’a pas pu voir son projet aboutir car il a été atteint d’un cancer du pancréas qui aura été fatal pour lui, il donnera alors la relève au PDG actuel : Tim Cook.

Peu importe si on aime ou si on déteste mais on ne peut pas nier le fait qu’Apple a été très fort pendant des décennies et a pu rebondir malgré les nombreux ratés. C’est une entreprise qui encore maintenant fascine et sur qui on adore débattre.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.