Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Voici 5 techniques pour faire face à l’incertitude lié au COVID-19

Dans cet article, je n’essaierais en aucun cas de vous convaincre de parler de ce qui vous arrive en ce moment à vos proches, mais je tenterais plutôt de vous faire part des cinq techniques qui m’ont permises de faire face à cet incertitude lié au covid-19, avec le temps j’ai fini par trouver les moyens de reconstruire en moi un sentiment de sécurité.

Les conséquences du coronavirus sur nos vie

incertitudes-vieCette pandémie nous bouleverse tous, quel que soit notre vécu, l’état de notre santé ou notre style de vie. Au courant des derniers mois, chacun d’entre nous a fait l’expérience de divers degrés de changement, d’incertitude et de peur et a senti que sa santé était menacée. Ceci s’accompagne forcément d’une anxiété importante pour la plupart d’entre nous, et la source principale de cette anxiété est l’incertitude. L’incertitude ce à quoi notre vie ressemblera dans un mois, dans une semaine, ou même demain. Lorsque nous y réfléchissons bien , ces sentiments restent normaux. Dès que notre capacité à contrôler et à prévoir nos vies est compromise, nos sentiments de sécurité et de paix de l’esprit le sont tout autant.

Reconnaitre le sentiment d’incertitude

La première des choses que nous pouvons faire pour trouver un semblant de normalité dans nos vies et de reconnaitre et d’affronter l’incertitude. L’incertitude apporte un mélange compliqué d’émotions, de pensées et de sensations incertains. En fait, notre bien-être psychologique est très étroitement lié à notre capacité à donner un sens aux situations difficiles alors que avec une prise de recul et de conscience nous sommes tous apte à éviter cela. Pour être honnête avec vous c’est vrai qu’il n’est pas toujours facile de garder son calme et sa raison lorsque l’on se trouve dans une situation difficile. C’est pourquoi moi dans ce genre je préfère me poser des questions que laisser la panique m’envahir. Voici une petite listes des quelques questions qui m’aident à y voir plus clair dans quel état d’esprit je me trouve, quelles pensée, émotions ou idées surgissent en moi :

  • Que m’arrive -t-il vraiment?
  • Que pourrais-je faire aujourd’hui pour sortir de cette situation?
  • Qu’est-ce qui a déclenché ce sentiment?

Que faire dans cette situation ?

Il faut apprendre à accueillir chaque pensée, émotion et sensation qui se présente à toi lorsque tu réfléchis à ces questions est déjà une grande étape vers la réussite. Plutôt que tenter d’ignorer, de justicier ou d’éviter ce qu’il se passe dans ton esprit, essaie plutôt de prendre quelques minutes pour te familiariser avec ce que l’incertitude te fait ressentir. Peut-être qu’en faisant cet exercice tu prendras conscience que ce qui te semblait confus, pas clair et effrayant devient alors, prévisible et agréable. N’oublie pas que le fait de penser à sa vie implique de faire une analyse de soi au passé, présent et au futur selon si chacun de ces temps a comme impact sur notre vie actuelle. Que tes réponses à ces questions soient rassurantes ou décourageantes, elles te permettront de te rapprocher d’une capacité à prévoir et à planifier ta journée. La simple satisfaction de pouvoir planifier quelque chose pour les jours qui suivent par exemple te donnera un sentiment de paix et de stabilité.

Ecouter notre corps et ses limites

Il est important de ne pas sous-estimer la connexion entre les pensées et les sensations physiques. En général, lorsque nous consacrons inconsciemment une grande partie de notre énergie à nos pensées, nous nous concentrons moins sur nos émotions et nos sensations corporelles. Pourtant, lorsque nous faisons face à l’incertitude, utiliser nos sensations et nos émotions comme une ancre peut grandement nous aider à rester connectés au moment présent. Lorsque des situations, des projets ou des pensées sont incertains, on peut trouver du réconfort dans la certitude des émotions et des sensations que l’on ressent. C’est pourquoi il est primordial de se fixer des objectifs à atteindre tout les jours par exemple pour ma part chaque matin, je me consacre quelques minutes à écouter du gospel avant de quitter mon lit. Ces petites choses du matin semblent être des gestes anodins mais cela peut contribuer à vous réveiller dans un état d’esprit beaucoup plus positif.

Ce qui est bon à savoir c’est que notre corps est l’un des outils les plus puissants dont nous disposons pour traverser des expériences de vie difficiles. Plus nous nous familiarisons avec notre corps, plus nous nous sentons connecter à lui. C’est pourquoi, pendant cette période, il est crucial que nous nous surveillons fréquemment pour observer ces sensations et reconnaitre ce dont notre corps a besoin. Il peut s’agir pour nombreux d’entre nous d’un changement d’habitude alimentaire, d’une bonne nuit de sommeil, une caresse ou d’un bain chaud bien mérité. Il est important d’écouter les signaux que notre corps vous envoie.

Penser à nos propres ressources

Nous avons tous de façons différents de prendre soin de nous et de nous réconforter pendant les périodes difficiles. Alors que nous sommes au milieu d’une grande incertitude, nous devons être vigilants et nous appuyer sur nous même et prendre soin de notre propre corps. Qu’il s’agisse de lire un livre, de faire du sport à la maison, de peindre, de cuisiner, de passer notre temps à tester la nouvelle routine cheveux qu’on a vu sur internet ou de de faire des appels vidéos avec tes amis. Toutes les astuces sont bonnes apprendre si cela nous aident à nous réconforter. Bien que certains d’entre nous puissent penser que nous n’avons pas le temps ou le droit de nous accorder ces temps de réconfort, ces actes d’attention et de confort ne sont pas complaisants ou excessifs, ils te permettront d’être là pour toi-même et pour les membres de ta famille.

La routine comme source d’ancrage

Même si nous aimions la spontanéité, les aventures ou les nouvelles expériences, nous avons tous, dans une certaine mesure, besoin de routine. L’heure où nous prenons notre petit-déjeuner, notre emploi du temps habituel ou ce que nous nous faisons avant de nous coucher, tous ces trucs font partie de notre routine normale. Comme la plupart des éléments de nos vies quotidiennes ont changé radicalement, nous avons l’espace nécessaire pour créer de nouvelles routines. Par exemple moi, durant cette période, j’ai mis en place une nouvelle routine pour rendre mes journées plus faciles à gérer. J’ai commencé peu à peu à réduire mes heures passées sur les réseaux et en échange je les consacres plus à faire mes fiches de révision et d’avancé dans mes travaux. Toutes ces activités m’ont permises de garder les pieds sur terre au moment présent plutôt que de laisser mon esprit vagabonder dans les choses moins importantes.

Soyons indulgent avec nous-mêmes

Il est tout aussi important de reconnaitre que pendant cette période, il est normal de ne parfois rien faire. Beaucoup d’entre nous sont encore prisonniers de ce processus de ce processus de réflexion sur la nécessité d’être productif, de tirer le meilleur parti du temps passé à la maison, de suivre des cours en ligne, de nettoyer enfin sa chambre ou de se remettre en forme. Si tu es absolument libre de te lancer dans l’un de ces projets, n’oublie pas non plus que si tu ne le sens pas tu as le droit d’abandonner de te trouver quelque chose d’autre à faire. Tout cela peut être si épuisant et émotionnellement drainant, alors donne-toi la liberté de ne parfois rein faire. Repose-toi, prend soin de ton corps, mets ton esprit à l’aise. Souvent, la meilleure chose que tu puisses faire pour toi-même est de ne rien faire et il n’y a ni culpabilité ni honte à cela. Nous ne menons pas une vie normale en ce moment, il est donc normal que nous nous donnions du temps et de l’espace pour nous adapter et nous rééquilibrer à nouveau.

Les bienfaits de ces astuces

De plus, ces petits actes d’amour-propre et de considération renforcent ton estime de soi et libère ton esprit et ton corps du stress et de l’anxiété. Aussi chaotiques, surréalistes et effrayantes que puisse être la vie, il y a toujours un moyen de faire de petits pas et surmonter les difficultés. Prendre un moment pour soi permet de mieux réfléchir de ce qui est important pour nous-même  et cela peut être un moyen qui t’aidera à te sentir plus calme.

Conclusion

L’approche la plus importante que nous pouvons adopter avec nous-même dans cette situation difficile est la patience, l’autocompassion et surtout de la force. Lorsque  nous sentons notre anxiété monter d’un cran, plutôt que d’essayer de nous dissuader d’avoir peur, d’être stressé ou frustré, donnons nous la permission de ressentir autre chose que des sentiments négatifs. C’est une période sans précédent dans notre vie et il est tout à fait normal de nous sentir dépaysés et dépassés. Alors, surtout dans ces moment-là, soyons indulgent avec nous-mêmes et également avec les autres. La plus grande source de force et de résilience que nous trouverons dans des moments comme celui-ci est d’accepter la situation telle que elle se présente et de vivre notre vie avec ses changements.

 

Marielle Muangala Nshinda

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.