Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Histoire de Corée et la vie en Corée du nord

La Corée du nord, ce pays d’Asie est un sujet qui soulève beaucoup de questions. Étant le pays le plus fermé du monde, il attise la curiosité. Mais que se cache-t-il derrière le 38ème parallèle nord qui sert de frontière entre les deux Corées ? quel est sont histoire et comment vivent les nord coréens.

Un peu d’histoire de la Corée du nord

coree-du-nordAu court de l’histoire, la Corée a souvent été colonisée par le japon, d’où leurs rapports tendues avec ce dernier même à notre époque. En 1905, la Russie perd la guerre et pour calmer le japon, ils contraignent la Corée à se soumettre aux japonais.

En 1910, le territoire, les biens et les citoyens coréens deviennent la propriété du japon suite à son annexion.

Le japon menant la seconde guerre mondiale au côté de l’Allemagne, perdent la guerre face aux États-Unis et leur bombe atomique et la Corée se retrouve libérée en 1945 à la fin de la guerre. C’est une Corée ravagée par la guerre et la famine que nous retrouvons, elle est dans un état déplorable.

En février 1945 a lieu la conférence de Yalta regroupant les dirigeants les plus importants à cette époque pour discuter de la fin de la guerre. Ainsi la Corée est séparée en deux, le nord sera occupé par les russes et le sud par l’Amérique. Et c’est ainsi que le 38e parallèle nord est installé séparant le nord du sud. Le sud représentant 55% de la péninsule coréenne contre 45% pour le nord. Place à la guerre froide.

C’est en mai 1948 que des élections sont organisées pour convenir de la réunification mais la Corée du sud, influencée par les USA rejette cette possibilité se considérant comme un état à part entière et indépendant. La Corée du nord fait de même en septembre 1948.

En 1950, la guerre de Corée éclate, le nord tente une invasion sur le sud toujours influencé par l’union soviétique.

Le 30 juin de la même année, des aides de la part de l’ONU est envoyée au sud mais est inutile car le nord envahi le sud en un mois avec le soutien des soviétiques et de la chine. Mais le 30 septembre, le nord est totalement vaincu grâce à l’ONU.

Le 15 mars 1951, la frontière entre les deux Corées est rétablie avec la république démocratique de Corée du sud d’un coté et la république populaire démocratique de Corée du nord de l’autre de et une sorte d’armistice est signé en juillet 1952.

La Corée du nord a subi et subit encore à l’heure actuelle des sanctions internationales.

Actuellement, les tensions sont encore palpables entre le sud et le nord, surtout depuis les essais nucléaires du nord. D’ailleurs la fin des essais à été demandé par l’Amérique.  La zone du 38e parallèle nord est aujourd’hui une attraction touristique pour le sud. Il est possible de la visiter et de jeter un œil sur le nord et même d’y mettre symboliquement les pieds. C’est une zone complètement militarisée. Les soldats du sud et ceux du nord se font face et restent en alerte. Un soldat nord-coréen a déjà fait défection et a traversé la frontière, poursuivi par les soldats du nord et récupéré par ceux du sud, il a survécu aux tirs des soldats du nord.

Nous constatons qu’il y a des tentatives de rapprochement entre les deux Corées et une ouverture timide de la part du régime nord coréen comme la décision d’établir une zone démilitarisée et la participation de la Corée du nord aux jeux olympiques.  Une rencontre entre les deux parties a déjà eu lieu dans le but d’une réconciliation. Les rencontres entre les deux dirigeants se font dans les bureaux du 38e parallèle nord. Le leader du nord a aussi déjà rencontré le président Américain Trump.

On peu remarquer dans l’histoire de la Corée, que les occidentaux ont eu une très grande influence dans les décisions prises par les représentant et les dirigeants des deux Corées.

Mais d’où vient le premier leader nord coréen ?

Kim Il-sung, le premier leader et dictateur de la Corée du nord. Il a été combattant contre le japon, et considéré par les soviétiques comme étant un parfait communiste. Il acquiert du pouvoir au fil des années et a créé une armé avec l’appui de l’URSS.

Il cultive un véritable culte autour de sa personne, il transforme progressivement la Corée du nord en dictature, d’ailleurs le droit de vote n’est même pas un sujet là-bas, il n’y a qu’un seul parti ; le parti des travailleurs de Corée. Le culte se poursuit avec Kim Jong-il et aujourd’hui avec le dirigeant nord coréen actuel Kim Jong-un.

À quoi ressemble la vie en Corée du Nord

La Corée est un pays dit communiste. Propagande et dictature sont les maitres mots. Tout le monde tient le leader en adoration. Pour eux, c’est un dieu. D’ailleurs aucune religion n’est praticable en Corée du nord si ce n’est le culte du leader. Avoir une religion reviendrait à considérer qu’il existe un être supérieur. Or, nul ne peut être supérieur aux leaders. Lorsque les paysans sont autorisés à aller à Pyongyang, capital du nord, ils doivent obligatoirement passer par la maison du premier leader comme pour effectuer un pèlerinage.

Sachez que quand un pays décide de faire de la propagande, cela passe par les écoles, la télé, la musique, l’art, les journaux etc…

Quelques exemples pour vous aidez à imaginer leur quotidien

Par exemple si vous avez un journal ou autre support avec une photo du leader et que vous osez le plier, cela est considéré comme un crime et les conséquences sont lourde. Vous pouvez être condamnés au travaux forcés et au pire des cas à la peine de mort.

La propagande se ressent également par la restriction du réseau internet. Le réseau international est complétement inaccessible. Facebook et Instagram n’existent pas pour eux. Pour ceux qui possède une autorisation spéciale, des salles informatiques sont disponibles et vous n’y trouverez que des pages de propagande à la gloire du régime communiste et du leader et sa famille.

Il est également interdit de donner à son enfant le même ne que l’un des trois dirigeants qui se sont succédés. C’est comme si leur noms pourraient être souillés si un individu faisant parti du peuple portait le même qu’une personne aussi précieuse et pur qu’eux.

Les métiers ainsi que les salaires sont attribués par l’état. Il en va de même pour les habitations. Toute la vie d’un nord-coréen est programmée par l’état, tracée d’avance. Ceux qui peuvent faire des études, choisir leurs études et leur future métier ou même posséder ou uniquement conduire une voiture ne sont qu’une poigné de privilégiés qui font partis du parti communiste ou de la famille de ceux-ci.

Un service militaire obligatoire est imposé pour une durée de 42 mois pour tout le monde à partir de 18 ans, hommes et femmes confondus.

Toutes ces restrictions sont assez difficiles à imaginer. Les relations internationales de la Corée du nord sont très limitées. Ce qui fait d’elle une partie du monde presque totalement isolée du globe. Vu que les salaires, les aliments, les habitations, etc… tout est distribué par l’état, et le salaire minimum et très bas, il arrive souvent que les moins privilégiés souffre de famine. Il arrive aussi régulièrement que des gens soient enfermés et condamné à des travaux forcés.

La plupart des citoyens nord-coréens sont totalement endoctrinés. Et pour cause ils n’ont connu que ce régime tout au long de leur vie. On leur apprend à l’école que le leader est un véritable dieu et que le reste du monde est mauvais. Qu’ils ont beaucoup de chance d’être nés dans ce pays.

Mais d’autres ont une prise de conscience. Ils se rendent compte qu’ils vivent dans une dictature et veulent s’en aller, vivre ailleurs. Et s’ils sont suffisamment courageux, ils tentent de s’en fuir pour rejoindre le sud, là où ils auront droit à un statut de réfugier politique. Certains y arrive, certains meurt avant d’arriver à destination et d’autre se font attrapés pas les autorités nord-coréenne ou par les chinois et risquent la peine de mort.

Par quel moyen les habitants du nord arrivent-ils au sud ?

Comme vous devez vous en douter, la frontière qui sépare le peuple coréen en deux est probablement la mieux gardé au monde il est donc impossible de la passer. Par conséquent, pour ceux qui entreprenne ce voyage, c’est un long périple qui les attend.

Ils doivent passer par la chine, la Mongolie, la Thaïlande, et enfin la Corée du sud. Une fois arrivé à destination ils doivent passer des interrogatoires afin de vérifier qu’ils ne sont pas espions. Ensuite ils reçoivent la nationalité sud-coréenne, un encadrement psychologique, des aides financière et quelques cours pour les aider à s’intégrer.

Comment le vivent-ils ?

Ce n’est pas facile pour eux. Ils quittent un pays ou toute leur vie est contrôlée. Le régime sud-coréen est très différent de celui du nord qui est communiste. Ils arrivent quelque part ou le régime est capitaliste, ou ils seront livrés à eux-mêmes dans ce pays ou le système est différent ou même la langue n’est pas totalement la même. La Corée du sud ne correspond pas vraiment au paradis qu’ils s’étaient imaginés. Ils se retrouvent loin de leur famille et de leur terre natale. Les coréens du nord peuvent vite se sentir perdus et déprimés par cette situation.

Est-il possible d’effectuer un voyage en Corée du nord

Oui et non. Les personnes autorisées à se rendre se compte sur les doigts d’une mains. Il faut une autorisation ou remplir un tas de documents et une fois votre demande de visiter la Corée du nord acceptée, vous serez étroitement surveillés. Il vous sera interdit d’établir tout contact avec le peuple nord coréen.

Les seuls nord coréens qui peuvent quitter la Corée du nord sont les hommes d’affaires, les athlètes pour les compétitions comme les jeux olympiques, les diplomate et les citoyens hautement privilégier.

 

Auteur : Siham Hassoun

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.