L’énergie verte provient de sources naturelles telles que le soleil, le vent, la pluie, les marées, les plantes, les algues et la chaleur géothermique. Ces ressources énergétiques sont renouvelables, c’est-à-dire qu’elles se renouvellent naturellement. En revanche, les combustibles fossiles sont une ressource limitée qui prennent des millions d’années à se développer et à se régénérer.

Sources intarissables et inépuisables

Les sources d’énergie renouvelable ont un impact beaucoup plus faible sur l’environnement que les combustibles fossiles. Ces derniers produisent des polluants tels que les gaz à effet de serre qui causent le réchauffement climatique. Pour avoir accès aux combustibles fossiles, il faut généralement exploiter des mines ou forer profondément dans le sol, souvent dans des endroits écologiquement sensibles.

L’énergie verte, cependant, utilise des sources qui sont disponibles partout dans le monde, y compris dans les régions rurales et éloignées qui n’ont pas autrement accès à l’électricité. Les progrès des technologies d’énergie renouvelable ont fait baisser le coût des panneaux solaires, des éoliennes et d’autres sources d’énergie verte. Ce qui a permis de mettre la capacité de produire de l’électricité entre les mains de la population plutôt qu’entre celles des entreprises de pétrole, de gaz, de charbon et de services publics.

L’énergie verte peut remplacer les combustibles fossiles dans tous les principaux domaines d’utilisation, y compris l’électricité, l’eau, le chauffage des locaux et le carburant pour les automobiles.

Quelques exemples d’installations qui vous permettront de consommer moins d’énergie

À moins d’être très riche, vous êtes probablement toujours à l’affût de moyens d’économiser quelques euros. L’une des meilleures façons de réduire vos factures mensuelles est d’investir dans les énergies renouvelables. Pas de la centrale électrique, mais des trucs que vous pouvez faire vous-même.

L’utilisation de l’énergie verte pour alimenter votre maison peut réduire ou éliminer complètement vos factures de services publics. Découvrez quelques astuces pour rendre votre habitation indépendante.

Installation de panneaux solaires sur vos toitures

C’est probablement la méthode la plus courante et la plus évidente. Les panneaux solaires sont généralement montés sur votre toit, mais vous pouvez aussi les installer dans votre cour. Selon votre latitude et l’orientation des panneaux, vous pourriez générer 10 watts ou plus par m². Une maison typique consomme au moins un kilowatt d’électricité, donc quelques m² de panneaux devraient suffire à alimenter la plupart ou la totalité de vos besoins.

Si votre toiture actuelle est vielle et approche de la fin de sa durée de vie, vous pourriez également envisager d’investir dans des bardeaux solaires. Si les panneaux solaires sont montés sur le toit, les bardeaux solaires remplacent directement vos tuiles. Ces deux options fonctionnent de la même façon et sont globalement assez similaires.

Montage d’une éolienne

Les éoliennes se trouvent le plus souvent dans des parcs éoliens ou des parcs flottants en mer, mais vous pouvez également en installer une sur votre propriété pour alimenter votre maison. Ce pendant, le fait d’être bruyant et encombrant rend ce dispositif moins utilisé.

Si ces inconvénients ne vous dérangent pas, cette source d’énergie peut être un grand atout. Elle est plus stable que l’énergie solaire. Une éolienne de bonne taille peut facilement produire une partie ou la totalité de vos besoins en électricité.

La plupart des éoliennes commencent à fonctionner à une vitesse de vent de 3 à 5 mètres par seconde. Lorsque les pales tournent, elles entraînent un arbre dans la nacelle. Un générateur intégré dans celle ci convertit ensuite l’énergie de rotation en énergie électrique qui doit ensuite être transformée en tension. La tension produite sera raccordée  au réseau d’un site local.

Optez pour un four à énergie solaire

Alimenter totalement une maison en énergie renouvelable peut représenter un projet difficile voir irréalisable pour certain d’entre vous.  Par contre, vous pouvez le faire pour une partie de votre habitation.

L’utilisation d’un four solaire est une des solutions qui peut réduire considérablement votre consommation en électricité.  Vous pouvez l’acheter ou le construire à partir de quelques matériaux courants.  Avec du carton, du papier aluminium et du verre, il vous est possible de confectionner un appareil de cuisson solaire efficace.

La cuisine solaire est de plus en plus populaire dans le monde entier. Les avantages de ce système de cuisson sont nombreux et les inconvénients sont minimes.

L’énergie renouvelable : un monde en perpétuel évolution

Les recherches sur les sources d’énergie renouvelable et non polluantes progressent à un rythme si rapide qu’il est difficile de suivre les nombreux types d’énergie verte qui sont actuellement en développement. Découvrez quelques unes d’entre elles grâce à cette liste :

Hydroélectricité

L’hydroélectricité est produite par le cycle de l’eau et de la Terre, y compris l’évaporation, les précipitations, les marées et la force de l’eau qui coule dans un barrage. L’hydroélectricité dépend de précipitations abondantes pour produire des quantités importantes d’énergie.

Énergie géothermique

Juste sous la croûte terrestre se trouvent d’énormes quantités d’énergie thermique, qui provient à la fois de la formation de la planète et de la désintégration radioactive des minéraux. L’énergie géothermique sous forme de sources chaudes est utilisée par l’homme depuis des millénaires pour se baigner. Elle est maintenant utilisée pour produire de l’électricité

Biomasse

Les matériaux naturels comme les déchets de bois, la sciure et les déchets agricoles combustibles peuvent être convertis en énergie avec beaucoup moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Biocarburants

Plutôt que de brûler de la biomasse pour produire de l’énergie, ces matières organiques renouvelables sont parfois transformées en carburant. L’éthanol et le biodiesel en sont des exemples notables. Les biocarburants ont fourni 2,7 % des carburants utilisés dans le transport routier mondial en 2010 et pourraient satisfaire plus de 25 % de la demande d’ici 2050.

 

 

 

 

0 Comments

Leave a Comment