Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

La nouvelle méthode d’enseignement : la pédagogie Montessori

Promouvoir la confiance en soi et l’autonomie, tout en permettant aux enfants de se développer à leur rythme et en toute liberté. Telles sont les promesses de la méthode d’enseignement Montessori. Ces dernières années, cette méthode d’apprentissage a connu un succès de plus en plus grand.Les écoles Montessori fleurissent partout dans le monde.

« L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source que l’on laisse jaillir » , selon la philosophie d’éducation de Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne. Sa révolution: fournir aux écoliers du matériel pédagogique adapté, mais surtout, les laisser choisir librement les activités, des ateliers qu’ils veulent faire, tant qu’ils le souhaitent. Elle a été surprise de constater que les enfants de moins de trois ans peuvent faire preuve d’une concentration et d’une autodiscipline inattendues. Cette nouvelle pédagogie devrait permettre le développement de l’enfant de manière plus performante. Selon Maria Montessori, l’enfant agit par lui-même pour apprendre parce qu’il est poussé par une curiosité naturelle et par la volonté d’apprendre. Les éducateurs doivent alors cultiver cette volonté et ce respect de l’enfant.

Les grands principes de la méthode Montessori

Cultiver une attitude positive envers l’école chez chaque enfant

Presque toutes les activités d’apprentissage sont personnalisées. Le travail effectué par les enfants les interpelle particulièrement, et ils découvrent des activités stimulantes conçues pour répondre à leurs besoins et à leur maturité. Ils apprennent à leur rythme tout en répétant les mêmes exercices autant de fois qu’ils le souhaitent afin de réaliser progressivement de nombreuses réussites. C’est une pédagogie positive, l’école deviendrait un endroit d’épanouissement et bienveillant.

Développer la confiance en soi et l’autodiscipline

Le manque de confiance en soi est généralement la cause profonde des difficultés d’apprentissage des élèves du primaire et du secondaire. Dans une école Montessori, le travail est présenté de telle manière que chaque nouvelle étape choisie par un enfant repose sur les connaissances qu’il a déjà maîtrisées lors des exercices précédents. Cette façon de procéder augmente considérablement les chances de réussite de l’enfant et minimise le risque d’échec. Grâce à ses réussites, l’enfant prend plus confiance en lui et réalise qu’il peut apprendre par lui-même et accomplir des choses même complexes. Ces activités contribuent également au développement émotionnel sain des enfants et à l’autonomie de l’enfant. L’équipe pédagogique sera là pour accompagner, aider l’enfant à s’épanouir, grandir, tout en suivant le rythme naturel d’apprentissage de l’enfant. Bien que certaines activités soient menées en groupe, la plupart des activités sont réalisées individuellement, de sorte que les enfants peuvent apprendre les concepts par eux-mêmes. Cela permettra de ne pas coller d’étiquette « lent » ou « rapide » à l’enfant. Le rythme dépend de l’activité (sensorielle ou plus axée sur la motricité), du moment de la journée, des périodes sensibles… Ce concept pédagogique est tout simplement basée sur une approche de « Aide-moi à faire seul ».

Accroître la concentration

Pour que l’apprentissage soit efficace, les enfants doivent être capables d’écouter attentivement et de suivre les instructions de manière à être autonomes ensuite. Les enfants améliorent alors leur concentration grâce à une série d’expériences fascinantes et « challengeantes ». Les enfants sont installés de manière à éviter toute déconcentration, le climat de classe est serein et propice aux apprentissages. Souvent les ateliers Montessori pour les jeunes enfants seront des ateliers sensoriels.

Encourager les enfants à être curieux

Les changements rapides de la société nous motivent à devenir des apprenants à vie. Une curiosité profonde et continue est essentielle pour un apprentissage créatif. Les écoles Montessori stimulent la curiosité et le désir naturel d’apprendre des enfants en leur donnant les moyens de découvrir, définir, explorer et établir des relations applicables à tous les apprentissages.

Encourager l’ordre et le bien-être chez l’enfant

Lorsque l’enfant se trouve dans un environnement riche, simple et ordonné il se sent calme, serein et en sécurité. Une classe Montessori va mettre à disposition cet environnement. Chaque matériel Montessori aura une place bien définie, comme cela, le besoin inné des enfants pour l’ordre est satisfait. Dans cette ambiance sécurisante et bienveillante, les enfants sont encouragés à développer une certaine discipline et une sécurité intérieure nécessaires à une croissance émotionnelle saine et paisible.

Stimuler l’enfant avec le jugement et l’éveil des sens

Encourager les enfants à effectuer des activités de classification et d’assemblage afin qu’ils puissent identifier les similitudes et identifier les différences liées à la taille, la forme, la couleur, la texture, l’odeur, le son, etc. . Stimuler l’acuité sensorielle des enfants est important car leur capacité à décrire le monde est directement proportionnelle à leur maturité sensorielle.

Aider le développement social de l’enfant

En travaillant avec d’autres enfants, chacun apprend non seulement à coopérer, mais apprend également à supprimer certains comportements problématiques qui peuvent nuire aux autres. Tous les enfants apprennent progressivement à s’adapter aux besoins des autres et à développer une empathie les uns envers les autres.

Quelle réelle différence entre les écoles classiques et les écoles Montessori ?

À proprement parler, la méthode Montessori n’est applicable qu’aux enfants de 3 à 12 ans, c’est-à-dire aux écoles élémentaires (écoles maternelles et primaires). C’est le plus courant. Cependant il existe des écoles secondaires (collèges/lycées) et même des crèches qui s’inspirent de Maria Montessori. Mais comment les écoles élémentaires fonctionnent-t-elles ? Y-a-t-il une réelle différence ? Et bien la réponse est oui ! Les écoles Montessori pures se décomposent en 3 classes. La première aussi appelée la Maison d’enfants, correspond à la maternelle (les enfants de 3 à 6 ans), il y a la seconde ou École élémentaire qui s’adresse aux enfants de 6 à 9 ans et la dernière s’adresse aux enfants âgés de 9 à 12 ans. Le passage d’une classe à l’autre est très souple et se fait parfois pendant l’année, les évaluations sont formatives pour être au plus proches du rythme de l’enfant et donc ne pas le freiner ou accélérer son développement. Vous l’aurez compris tous les âges sont mélangés.

Si vous voulez encore pousser la scolarité de votre enfant plus loin il existe des écoles bilingues ou les enfants sont en immersion jusqu’à 3h par jour avec un éducateur anglophone ou francophone. Pour ce qui est du programme, là aussi il y a beaucoup de changements, les activités proposées aux enfants dépendent chacune d’un domaine différent: vie pratique, sensoriel, mathématiques, langage, sciences, histoire et géographie, musique et art. Il est vrai que pour les enfants plus grands (plus de 6 ans) et qui ont expérimenté une pédagogie différente (écoles publiques ou écoles privées classiques) il se peut que l’adaptation soit plus compliquée. Ils peuvent avoir des difficultés à gérer la liberté, l’ambiance de l’école, le fait d’avancer à son propre rythme. Mais c’est quoi mon propre rythme ? Et inversement pour l’enfant qui passerait d’une école à pédagogie alternative ou à pédagogie active à une école publique.

Comment devenir éducateur/éducatrice Montessori ?

Pour devenir enseignant/enseignante Montessori, il existe des formations Montessori qui fera découvrir la méthode en long et en large, les principes pédagogiques et comment apprendre à l’enfant à être autonome. La manière d’enseigner est différente. On parle plus d’un accompagnement pédagogiqueenseignant & enfants en classe.

L’éducateur Montessori ne s’impose pas dans le travail de l’enfant il va faciliter le développement de l’esprit d’initiative et de prise de décision de l’enfant. Il donnera des indications aux enfants quant à la manière d’utiliser le matériel pédagogique. Il sera impartial et objectif. L’enseignant peut apporter une aide et donner des réponses en cas de difficulté permettant ainsi à l’enfant d’aller de l’avant et donc de progresser. L’élément clé pour être un éducateur Montessori c’est l’observation objective. Il devra être calme et passif pour comprendre chaque enfant et ainsi repérer s’ il est apte à passer à une nouvelle activité.

Montessori à la maison comment faire ?

Tout d’abord si vous voulez une éducation Montessori même à la maison, il faudra que vous ayez l’envie. Il faudra un certain investissement du côté des parents. Il existe de plus en plus de livres sur le sujet spécialement conçus. Vous pourrez aussi suivre certaines formations ou tout simplement en parler avec l’équipe éducative pour voir s’ils ne savent pas vous donner quelques petits conseils. Il existe aussi des jeux axés sur la pédagogie active de Montessori. Vous ne pourrez pas donner un jeu Montessori à votre enfant et ne pas lui expliquer comment le manipuler.

Comment reconnaitre un bon matériel Montessori ?

Souvent les jouets Montessori sont en bois, les couleurs sont assez neutres. Cependant pour un matériel Montessori pur, il faudra que le jouet/jeu ne comporte qu’une difficulté à la fois. Si vous voulez apprendre la densité à l’enfant il faudra que le jeu permette à l’enfant de sentir des poids différents, sans aucunes autres informations visuelles par exemple (d’où la neutralité des couleurs)

Attention à ne pas se perdre là-dedans car il n’y a pas de label Montessori, tout le monde peut donc mettre l’appellation Montessori sur n’importe quel jeu. Il existe néanmoins des associations comme l’AMI (Association Montessori Internationale) ou encore AMF (Association Montessori de France) qui valide certains jouets.

On ne va pas vous mentir, les frais de scolarité pour des écoles Montessori sont assez élevés.

Ce sont le plus souvent des écoles privées hors-contrat, c’est-à-dire qu’elles ne bénéficient pas d’aide de l’État. En Belgique il est difficile de trouver une école qui ira des maternelles jusqu’à la fin des secondaires. Il existe néanmoins de plus en plus d’écoles maternelles qui s’inspirent de la méthode de Céline Alvarez (cette méthode est un mixte entre Montessori et la pédagogie alternative).

Cette pédagogie n’est pas non plus pour tous les enfants, certains peuvent parfois être perdus dans cette océan de liberté et d’autonomie, même si des balises strictes organisationnelles sont mises en place. Montessori n’est bien évidemment pas la seule tendance en pédagogie active, il y a d’autres styles d’enseignement comme la pédagogie Freinet, Steiner ou encore le pédagogie Decroly. Peu importe le style ou le nom, la pédagogie active a bel et bien le vent en poupe.

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.