Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Comment bien choisir ses études parmi toutes les possibilitées ?

Si vous vous posez la question de savoir quelles études vous allez entreprendre l’année prochaine, que vous êtes perdus, je vais vous donner ici quelques conseils pour vous aider à choisir votre futur métier le plus sereinement possible !

L’incertitude des jeunes de 18 ans

Comment-choisir-ses-étudesArriver en fin de secondaire, quand notre scolarité est déjà finie après les nombreuses épreuves écrites et orales par lesquels il faut passer pour l’obtention du fameux  diplôme du secondaire qui est l’équivalent du bac en France, vous allez faire votre entrée dans l’enseignement supérieur et un choix qui parait crucial doit être fait. Celui des études que vous allez entreprendre par après. Le choix est large entre un bachelier , un master, ou pourquoi pas un BTS ? Certains ont même prévus des études à l’étranger. En effet, l’offre de formation est énorme en Belgique et dans le monde. D’une certaine manière l’orientation scolaire que nous avons choisi en secondaire vont déjà filtrer les études possibles et les carrières qui sont possible de mener. Ces études sont essentielles pour le jour où vous devrez écrire une lettre de motivation lors de votre insertion professionnelle.

On vous demande si vous avez un projet professionnel et la filière que vous allez choisir vas peut-être déterminer le reste de votre vie.  À dix-huit ans, nous sommes peut-être encore trop jeunes pour choisir la voie sur laquelle nous allons nous engager pour le reste de notre vie. Et vous serez peut-être aussi amener à refaire un choix de se genre si vous devez choisir une spécialisation quelques années plus tard.

Nous avons encore beaucoup d’incertitudes et nous avons peur de prendre une mauvaise direction. Il y a des métiers qu’on ne connaît même pas. Les études peut faire peur mais certains, même beaucoup de personnes ont hâte d’y être et de découvrir notre campus universitaire ou notre école supérieure.

Mais alors que faire ? comment choisir son orientation scolaire et professionnelle ?

Comment font les jeunes pour choisir leurs études ?

Comment font-ils pour choisir entre les différents bacheliers, masters, licences, formations… ?

Beaucoup d’étudiants suivent les conseils de leur parents ou des professeurs, ils vont parfois consulter un conseiller d’orientation ou des psychologues ou choisissent les mêmes études que leur meilleur(es) ami (es), ou alors ils se choisissent un métier en pénurie pour être sûr de trouver du travail.

D’autres savent déjà se qu’ils veulent faire. Leur choix est pour eux une évidence et ne se voient pas faire autre chose. Mais qu’est ce qui dit qu’ils ne changeront pas d’avis et ne se rendrons pas compte que les études qu’ils ont choisies ne sont pas fait pour eux.

Ensuite ils vont faire la tournée des journées portes ouvertes et de cours ouverts de quelques écoles qu’ils ont sélectionné et se renseignent plus précisément sur les cursus proposés, les débouchés qu’offre les formations qu’ils ont choisi.

Comme je l’ai déjà mentionné plus haut, c’est un choix difficile à faire pour les jeunes. Avec toutes ces grandes écoles et universités qui proposes des centaine de professions, d’orientations et qui font la promesse de nous préparer au mieux pour affronter le monde professionnel. On ne sait plus où donner de la tête.

En conclusion à moins d’avoir une idée très claire de ce qu’ils veulent, il s’en remette aux autres personnes telle que la conseillère, leurs parents etc…  Pour les aider à choisir, voir à choisir à leur place. Et parfois leur choix ne conviens pas à leur entourage et ils sont désapprouvé.

Pourquoi toutes ces techniques ne sont pas forcément les meilleures ?

Parce que les parents ne connaissent pas leurs enfants aussi bien qu’ils le voudraient et ne sont jamais sûr de ce qu’ils aiment. Ils le savaient quand leurs enfants avaient cinq an peut-être mais tout le monde change en grandissant et se n’est pas parce qu’on jouait au docteur quand on était petits qu’on est forcément fait pour devenir médecin. . Ils ont généralement la mauvaise habitude d’essayer d’influencer leurs enfants mais on leur pardonne étant donné qu’ils sont sûr de bien faire pour leurs enfants.

Quant aux conseillers d’orientation, ils peuvent toujours vous aidez à choisir entre les différentes filières mais n’attendez pas d’eux qu’ils fassent un choix à votre place. Leurs conseils sont à prendre ou à laissez et ils ne peuvent pas savoir mieux que vous ce que vous voulez. Même si on aimerais bien qu’ils aient la réponse absolue et tant attendue, ils voient des centaines d’étudiants par jour, comment pourraient-ils être sûr alors que vous n’avez-vous-même aucune certitude ?

Parce que les amis n’ont pas forcément les même centres d’intérêts et les mêmes goûts que nous. Ça peut paraître rassurant d’avoir ses amis avec nous quand on rentre dans une université ou une école supérieure ou on est nouveau et ou on ne connait personne. Mais ce qui nous convient ne convient pas forcément à nos amis et il est temps de se séparer et de rencontrer de nouvelles personnes.

Parce que se n’est pas parce qu’un métier est en pénurie que c’est forcément un métier qui va nous convenir et vous plaire. Faire ça revient à utiliser la carte de la facilité. On ne sait pas quoi faire, nous n’avons pas de passions particulière, on en a peut-être marre de l’école et on veut travailler rapidement et gagner bien notre vie. Mais se retrouver dans un poste qui ne nous plait pas est la meilleure manière de finir en Burn out.

Malheureusement vous risquez de vous retrouver dans une école de commerce ou plombier alors que c’est un sujet qui ne vous intéresse pas beaucoup et votre vie professionnelle sera tout sauf épanouissante.

Si les études que vous avez décidé d’entreprendre se présente à vous comme une évidence alors tant mieux pour vous. Vous faites partie des rares personnes qui savent précisément ce qu’elles veulent faire. Mais notre vie ressemble rarement à se que nous ou ce que nos parents ont planifier pour nous.

À savoir sur l’inscription aux hautes écoles et universités

En Belgique, il est relativement facile d’avoir accès à l’éducation. Il n’y a généralement pas d’épreuves d’admissions sauf dans certains cas ; si vous voulez intégrer une école d’art ou d’ingénieur par exemple.

Contrairement à d’autres pays ou il y a des concours d’entrée, des lettres de motivations à rédiger et des frais de scolarité exorbitants à payer. Ici il vous suffit de visiter le site internet de l’école de votre choix et de prendre connaissance de la marche à suivre pour procéder aux inscriptions. Sans oublier que les frais d’inscriptions sont plus que raisonnables dans la plupart des cas.

Il est souhaitable de s’y prendre à l’avance pour éviter de finir sur une longue liste d’attente surtout si c’est une grande école renommée. Vous avez

Arrêter de stresser

Bien que vous ayez hâte de profiter de votre vie étudiante et que vous avez peut-être prévu de participer à plein de fêtes ou peut-être même de faire votre baptême dans le cercle de votre école, le choix d’orientation est souvent source de stress, avec la fin de l’année qui approche et les proches qui posent de plus en plus de questions par rapports aux études supérieures que l’on va choisir. On a l’impression qu’aucun faut pas ne sera toléré.

Tout d’abord il faut arrêter de stresser par rapport à ça. Se tromper n’est pas une fatalité il y a toujours un moyen de se réorienter. Ne pas savoir quoi faire est souvent source d’angoisse. S’il nous est arrivé de doubler on se dit qu’on prend de l’âge et qu’on commence à devenir un peu trop vieux pour les études. Mais vous verrez que les études n’ont pas d’âge et que dans les universités beaucoup de personnes laisse tomber leurs carrière pour reprendre des études. Une réorientation est toujours possible.

Faites part de vos angoisses à vos proches, ne le gardez pas pour vous !

Vous serez étonnés de voir le nombre de personnes dont la carrière est extrêmement éloignée de leur domaine de professionnalisation.

Alors comment être sûr le faire le bon choix ?

On ne peut pas être sûr. Choisir son orientation n’est pas simple. La première année dans les études supérieurs est souvent révélatrice. Vous découvrez ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas avec les premiers stages.

Je vous conseillerai d’aller aux cours ouverts que certaines écoles proposent pour les futures étudiants, d’aller aux journées portes ouvertes des écoles, aux salons étudiants pour découvrir le métier qui vous conviendrais, discuter avec les enseignants, les étudiants et de vous faire un avis. Les personnes qui côtoient l’université et les filières qui vous intéresse sont les mieux placés pour répondre à vos question.

Il est essentiel d’apprécier ce qu’on choisit pour nous aider à garder notre motivation.  Il n’y a rien de pire que d’être dégouter de se lever tout les matins pour aller travailler en étant animé par l’unique inquiétude de savoir comment vous allez pouvoir payer les factures et le crédit immobilier.

Il existe aussi des sites qui vous proposes toutes les formations possibles avec les établissements scolaires qui les proposent classé par ordre alphabétiques, par secteur ou encore pas centre d’intérêt. Vous n’avez pas à vous forcer d’obtenir un bachelier pour un certain métier juste parce que c’est le rêve de vos parents et que vous voulez leur faire plaisir.

Les études supérieures sont sensées être les meilleures de votre vie. Alors il faut en profiter un maximum, si vous ne savez pas ce que vous aimez, c’est le meilleure moment de le découvrir. Vous finirez bien par découvrir l’orientation professionnelle qui est faite pour vous !

 

Auteur : Siham Hassoun

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.