Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Tout savoir sur la mode écoresponsable

mode ERVous vous interrogez sur la mode écoresponsable ? Vous voudriez obtenir plus d’informations sur sa définition, ses avantages et alternatives ? Voici le guide sur la mode éco-responsable.

Qu’est-ce que la mode écoresponsable

Nous pouvons définir la mode éco-responsable sur base de trois pivots principaux ;

  1. le facteur économique qui est relatif à la quantité produite par une marque,
  2. le facteur social qui concerne les conditions dans lesquelles les vêtements ont été réalisés (c’est-à-dire les conditions de travail, le salaire, les assurances, le lieu de travail, etc.),
  3. le facteur environnemental qui se préoccupe des matières utilisées pour la production.

La mode éco-responsable, durable, éthique, quelles en sont les différences ?

Les mots « durable », « éthique », « écoresponsable » sont de plus en plus à la mode aujourd’hui et s’apparentent aux termes « diversité » et « inclusion » dans l’industrie textile, tant ils sont mal employés. La mode durable, éthique et écoresponsable relèvent en réalité de mouvements de changement individuels mais liés entre eux.

La mode durable cherche à répondre à la problématique environnementale. En effet, l’industrie du textile est l’une des plus polluantes. Ainsi, la mode durable est axée sur la manière dont est fabriquée un vêtement, sur son empreinte écologique. A cela, cette dernière s’intéresse aussi à la durée de vie d’un vêtement. Les marques dites durables cherchent des alternatives pour éviter que ceux-ci ne soient remplacer et jeter trop rapidement (réutilisation du textile, création de nouveau textile avec les déchets, …).

La mode éthique, en plus d’être axée sur l’environnement, se concentre aussi sur les créateurs. La production de masse réalisée à l’étranger dans les pays où il est plus facile de violer les normes des droits de l’Homme permet d’augmenter la production et le profit. Les marques conscientes de leur impact social obtiennent un certificat de commerce équitable indiquant aux consommateurs que leurs articles sont conçus par des travailleurs décemment rémunérés et travaillant dans des conditions de travail sécurisées.

Cependant, toutes les marques écologiquement durables ne sont pas forcément éthiques. Beaucoup de grandes marques ont des initiatives durables mais continuent de sous-traiter la production à des usines étrangères.

La mode éco-responsable inclut elle aussi les critères environnementaux et sociaux économiques mais en plus de cela, elle prend en compte des critères d’usage. Ceux-ci sont le recyclage, l’up-cycling, il s’agit du réemploi des vêtements en les transformants, le zéro déchet qui consiste à utiliser le textile pour d’autres emplois ou toute démarche qui permet de réduire le gaspillage. Le vegan qui est le prolongement du mouvement végétarien dans l’alimentation qui recommande la non utilisation des fibres organiques. Le marché du vintage et de la seconde main (friperies, vides-dressings, ressourceries), la location ainsi que le don.

Quelques faits historiques

Related Posts

13 marques françaises de la maroquinerie haute-couture

13 marques de maroquinerie française

Comment devenir un artisan du cuir ?

comment devenir un artisan du cuir?

La mode écoresponsable est un principe qui est apparu en 1990 dans le but de répondre aux problématiques environnementales et sociales concernant l’industrie textile. Pourtant, nous pouvons dire que c’est seulement après l’effondrement de l’usine textile Rana Plaza au Bengladesh en 2013 qu’une réelle prise de conscience a eu lieu notamment grâce à l’association Fashion Revolution qui a permis la médiatisation de cet évènement. Il s’agit de la catastrophe la plus meurtrière de l’industrie du textile et la quatrième pire catastrophe industrielle de l’histoire. Elle a fait plus 1100 morts et plus de 2500 blessés dont une grande majorité de femmes. Nombreux sont les survivants à demeurer encore sans emploi à cause des blessures physiques et des traumatismes subis lors du désastre. Rana Plaza fabriquait des vêtements pour près de 29 marques d’habillement dont certaines des plus connues dans le monde, révélant les faces cachées de la mondialisation.

Les conditions pour reconnaitre un vêtement écoresponsable

Toutes les informations qui permettent d’obtenir des renseignements sur les lieux de fabrications ainsi que la réalisation même du produit et donc permettant de reconnaitre un vêtement éco-responsable, se retrouvent indiquées sur le site internet de la marque.

Une marque éco-responsable sera entièrement transparente concernant ces informations et rempliera certaines conditions et normes.

  1. En premier lieu, pour reconnaitre si un vêtement est éco-responsable ou non il en convient de vérifier l’aspect environnemental, en d’autres termes, les composants du vêtement. Celui-ci est éco-responsable s’il est cousu à l’aide de méthode consciencieuse, écologique et non polluante pour la planète. C’est grâce à l’étiquette qu’il est possible de contrôler les tissus et composants utilisés, c’est-à-dire s’il a été conçu avec des produits toxique, avec du lin, du coton, etc. Ainsi que les labels de la marque (OEKO-TEX, GOTS, PETA, etc.).
  2. Deuxièmement, il s’agit de vérifier l’aspect social, c’est-à-dire les lieux et les usines dans lesquelles sont produits les vêtements. En effet, les lieux de travail doivent respecter certaines normes de sécurité. Ce serait d’ailleurs une des causes de l’effondrement de l’usine Rana Plaza. La corruption des autorités administratives locales par les propriétaires de l’usine ont engendré une succession de dysfonctionnements et de négligences. Ces normes sont valables pour le lieu de travail mais elles le sont aussi pour le travailleur qui se cache derrière la création de l’article. Il faut s’intéresser à sa juste rémunération, à son contrat de travail, aux assurances auxquelles il a droit, s’il est en âge de travailler, etc. Ces normes existent pour garantir les droits des travailleurs et leur sécurité.
  3. Troisièmement, concernant le facteur économique, une marque éco-responsable privilégie la qualité à la quantité. A l’heure actuelle, nous sommes habitués à voir apparaître de nouvelles collections à peu près chaque mois dans les magasins de vêtements proposant du neuf. Or, c’est également chaque année que des millions de vêtements sont jetés et gaspillés car produits en trop grande quantité.

Les bienfaits d’une mode écoresponsable

bienfaits mode eco responsableD’abord, la mode éco-responsable participe à la diminution de la pollution, dû notamment à l’utilisation de matières plus soucieuses de l’environnement. De plus, elle contribue à la diminution des déchets en réutilisant le textile et les matières premières.

Ensuite, elle permet de soutenir les producteurs locaux et dans les autres cas, de rémunérer de manière plus juste les travailleurs de l’industrie du textile.

Fashion Revolution

Fashion Revolution est un mouvement qui a été créé par deux designers Carry Somers et Orsola de Castro suite aux contestations contre les géants de la fast-fashion. Ce mouvement rassemble des citoyens, des designers, des travailleurs et des marques dans le but d’apporter des changements concret dans l’industrie du textile.

La plus grande compagne de ce mouvement est la Fashion Revolution Week qui se donne chaque année pour se commémorer le drame du Rana Plaza.

En 2020, étant alors dans un contexte de crise sanitaire, cette dernière a eu lieu sur les réseaux sociaux et consistait à utiliser le hashtags #whomademyclothes (qui a fabriqué mes vêtements) pour interpeller les marques et les tenir responsables de leurs actes.

Comments are closed.