Arkham, webzine pour les jeunes
Séries, voyages, fashion, etc.

Quelles sont les matières textiles écoresponsables ?

Vous vous demandez de quoi sont fait les vêtements éco-responsable ? Voici une liste des principales matières.

Les textiles faits à partir de matières végétales

Les textiles peuvent être fait avec des matières écoresponsables provenant de diverses origines, animales ou végétales. Ci-dessous, les végétaux qui peuvent servir de matières textiles écoresponsables.

Le coton biologique

coton

Pour produire un t-shirt en coton normal, il faut en moyenne 2500 litres d’eau. En utilisant du coton biologique, les besoins en eau ne changent pas fondamentalement mais les méthodes utilisées dans la culture biologique permettent d’économiser de l’eau.

Le coton biologique est cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques et sans OMG. Ce qui permet de ne nuire ni aux écosystèmes ni aux Hommes qui travaillent dans la chaîne de production.

Le lin

Le lin est une matière naturelle végétale qui est cultivée en grande partie dans les régions tempérées proche de la mer. Celle-ci est peu gourmande en eau, en pesticides et ne consomme que peu d’énergie. Elle pousse grâce à la chaleur du soleil et de l’eau de pluie et ne requiert aucune irrigation.

Le lin certifié “Master of Linen” permet de garantir que de la plante au tissu, le lin n’a pas quitté l’Europe.

Le lin biologique

Le lin biologique est du lin cultivé sans pesticides, insecticides ou engrais chimiques ni OGM.

On peut dire qu’il est biologique s’il est certifié par les labels GOTS (Global Organic Textile Standard) ou Oeko-Tex.

Le similicuir de cactus

cactusLe similicuir de cactus est une alternative au cuir animal qui a été créé par l’entreprise mexicaine Desserto.

Le cactus est une plante qui a la capacité d’absorber l’eau présente dans l’atmosphère et qui n’a pas besoin d’un système d’arrosage. Les feuilles de cactus sont séchées, broyées et puis transformées en matières textiles.

Le similicuir de raisin

Le similicuir de raisin est aussi une alternative au cuir animal. Il est fabriqué à partir de marc de raisin (résidus comprenant les pépins et la peau) broyé, séché qui forme une poudre fine qui sert de base au similicuir. Auquel on ajoute un mélange d’huile végétale et de polyuréthane à base d’eau. La matière obtenue peut être ensuite teinte et découpée.

Les matières animales pour du textile écoresponsable

Passons à présent aux matières d’origine animale qui peuvent être utilisées comme matières textiles écoresponsables.

Le cuir tannage végétal

cuir

Le tannage est une étape obligatoire dans la transformation des peaux en cuir. Le tannage végétal est une vieille technique qui consistait à utiliser des végétaux tels que le bois, les écorces, les baies pour tanner les peaux car ceux-ci contiennent naturellement des tannins. Ces peaux étaient plongées dans les tannins et donnaient des boues biodégradables ainsi que le cuir.

Cependant, même si aujourd’hui on utilise des végétaux concentrés, cette technique est peu souvent utilisée en raison de sa rentabilité (maturation prenant du temps) et a été remplacée par le tannage minéral. Ce dernier produit des boues chargées de chrome, un métal lourd, toxique et irritant pour la peau.

Les matières éco-innovantes :

L’Econyl®

L’Econyl® est une fibre de nylon 100% recyclé et recyclable fabriquée notamment à partir de déchets de plastiques récupérés dans les déchèteries et océans.

Related Posts

13 marques françaises de la maroquinerie haute-couture

13 marques de maroquinerie française

Comment devenir un artisan du cuir ?

comment devenir un artisan du cuir?

L’Ecovero®

L’Ecovero® est une fibre artificielle chimique produite à base de pulpe de bois et de solvants produite par l’entreprise autrichienne Lenzing®. Le bois utilisé est issu de forêts certifiées FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Pan European Forest Certification).

L’Ecovero® est un tissu comparable à la viscose mais écologique puisque le procédé de transformation du bois en tissu suit les normes de l’EU Eco label afin d’assurer qu’il soit respectueux de l’environnement.

Le Sorona®

La fibre Sorona® est fibre synthétique ayant pour objectif de remplacer l’élasthanne et conçue par l’entreprise Dupont. Cette fibre est créée via un processus de fermentation à partir de maïs (dont on récupère le glucose et/ou le sucre) et de micro-organismes. On y ajoute un acide pour créer la réaction chimique qui donne le Sorona®.

Le Sorona® n’est cependant pas une matière sans impact car il est à la fois fait de matière naturelle et de matière synthétique.

Seaqual®

Le Seaqual® est un polyester entièrement recyclé dont les matières premières proviennent à 10% de déchets des océans.

Tencel

Le Tencel (appelé aussi lyocell) est une matière écologique produite à partir de pulpe de bois et d’un solvant non-toxique. Le tencel est une fibre écologique artificielle entièrement cellulosique, sa fabrication nécessite peu d’eau et produit plus de matière que le coton par exemple.

Le solvant qui permet de transformer la fibre de tencel en tissu est récupérable pratiquement entièrement.

REFIBRA®

REFIBRA® est une matière écologique conçue d’une manière presque équivalente de celle du Tencel. Elle est fabriquée à partir de pulpe de bois et de chute (ou textiles usagés) de coton et développée par l’entreprise Lenzig. Le procédé de dissolution à l’aide du solvant non-toxique reste le même que pour le Tencel.

Les vêtements faits en matières recyclées

La laine mérinos recyclée

La laine mérinos provient du mouton mérinos, une race ayant une toison très abondante.

La laine mérinos recyclée est l’utilisation de cette laine déjà existante qui s’inscrit donc dans une dynamique d’économie circulaire.

Les matières upcyclées

L’upycling ou surcyclage est le principe de réutilisation du tissu d’un vêtement (ou linge de maison, fin de rouleaux, chutes) pour en fabriquer un autre.

Les matières upcyclées sont écologiques car elles sont à portée de main, elles évitent donc d’être transportées d’un pays à l’autre. De plus, elles permettent de diminuer de manière conséquente les déchets et de diminuer la pollution liée à la production de nouveaux tissus.

Le PET recyclé

Le PET recyclé, rPET ou polyester recyclé est obtenu à partir de bouteilles recyclées en les transformant d’abord en fil et puis en tissu.

Les déchets plastiques sont broyés en paillettes et transformées en granulés ce qui permet d’obtenir le rPET. Les granulés sont fondus en une pâte, celle-ci est étirée pour former un fil de polyester recyclé.

L’acrylique recyclée

L’acrylique est une fibre synthétique chimique dérivée du pétrole extrêmement polluante que l’on retrouve dans la plupart de nos habits. Réutiliser l’acrylique (acrylique recyclée) permet de diminuer les émanations toxiques due à l’incinération de ce dernier et les microparticules plastiques dans l’environnement.

Les matières que les marques éco-responsables évitent

Tout vêtement qui contiendrait l’une des matières suivantes ne peut pas être considéré comme écoresponsable :

  • l’acrylique,
  • le bambou,
  • le cachemire,
  • le caoutchouc synthétique,
  • le coton,
  • l’élasthanne,
  • le polyamide,
  • la viscose,
  • le polyester,
  • la soie.

Comments are closed.